La France connaît une crise de la fonction commerciale.

Le DCF analyse les causes et propose des solutions.

Tous les responsables de recrutement vous le diront : il est aujourd’hui presque impossible de trouver rapidement sur le marché des profils de commerciaux disponibles.
Pourquoi une telle pénurie dans un océan de chômage?

D’après les Dirigeants commerciaux de France (DCF) cette crise historique est issue directement d’une mauvaise valorisation de la fonction commerciale. Le DCF lance un appel dans un manifeste de 140 pages qu’il vient de publier.

manifeste

Téléchargez la version intégrale en PDF du manifeste ICI http://www.madcc.fr/madcc/accueil

Le DCF veut à tout prix défendre la fonction commerciale, « qui constitue un gisement important de métiers valorisants et d’avenir ». Dans son Manifeste pour le développement de la culture commerciale en France, le DCF démontre selon son président Jacques Benn, que « pour réussir, se développer, conquérir de nouveaux marchés, la France et ses entreprises ont besoin d’experts commerciaux ».

Il convient une fois pour toute d’en finir avec les stéréotypes dévalorisants du type : commercial = baratineur car de nos jours ce cliché est totalement dépassé. A l’heure d’internet et des réseaux sociaux le commerce ne peut plus se faire qu’en transparence , avec une charte éthique établie.

Les résultats du sondage du DCF auprès de 116 managers (base Manageo) identifient clairement les idées préconçues qui contribuent à faire mépriser ce métier :

tableau

Selon Monsieur Jean Muller, directeur général délégué Commerce et Développement de JCDecaux, de nombreux parents, enseignants et conseillers d’orientation n’osent pas aujourd’hui recommander la fonction commerciale.

Cliquez ici pour visionner l’nterview de Monsieur Jean Muller du 3 mars 2016 sur BFM TV
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/dcf-les-commerciaux-publient-un-manifeste-pour-lutter-contre-les-idaces-pracconaues-jean-muller-0303-459269.html

« On a trop souvent méprisé le métier de vendeur par ignorance en occultant qu’il requiert des formations spécifiques et des qualités humaines indispensables », constate Jean-Claude Cornillet, président de Konica Minolta France

Le manifeste du DCF insiste donc sur 5 raisons essentielles de (re)développer la culture commerciale en France dans le contexte de la crise que nous connaissons :

-Conquérir de nouveaux marchés
-Favoriser la croissance
-Valoriser le savoir-faire français
-Retenir les talents potentiels
-Accélérer la transformation des entreprises .

Pour ce faire le DCF a publié dans son Manifeste du 10 février 2016 un plan d’actions en trois temps qu’il a baptisé : « Soyons sincro! » dont les trois priorités sont:
1. Développer la culture commerciale dès le premier âge ;
2. Ouvrir les directions commerciales des entreprises ;
3. Changer les a priori.

Le DCF souhaite que les dirigeants d’entreprises supportent activement ce plan d’actions en montrant à tous leurs salariés, à leurs clients et au public la nécessité vitale de la fonction commerciale dans l’entreprise.

DANITIS s’associe pleinement à ce mouvement car nous sommes également convaincus que montrer plus de reconnaissance aux commerciaux attirera davantage de talents.

DANITIS source depuis 20 ans des profils commerciaux pour la distribution IT et côtoie quotidiennement des problématiques de motivation à intégrer une équipe commerciale pour y réussir et s’y épanouir .

En 2016 DANITIS fait également de la revalorisation de la fonction commerciale sa priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>