• Contactez-nous: 0970 444 744

Favoriser l’intégration des femmes dans le monde de la Tech

29 août, 2019
29 août, 2019 communication

Vous voulez la vérité? Les femmes sont largement sous représentées dans le monde de la Tech. La solution? Mettre en place des initiatives collectives pour changer ça! Un point sur les révolutions en marche qui ont retenu notre attention chez Danitis. 

Diversifier le recrutement grâce à de nouveaux programmes d’éducation

Augmenter le vivier de recrutement des femmes, voilà la clé! Pour cela il faut faire naître des vocations. Depuis la motivation et l’apprentissage des petites filles jusqu’à la reconversion professionnelle, les initiatives d’éducation doivent être multiples pour pouvoir être efficaces. 

Lisbeth Salander dans “the girl with the dragon tattoo” est encore aujourd’hui l’unique fantasme de la femme capable de coder. Véritable super héroïne, elle représente un cliché malheureusement peu réel des 2% de femmes développeuses. 

Une dizaine d’initiatives au niveau international ont pourtant vu le jour afin de faire des femmes de véritables expertes du code. Nous avons décidé de nous concentrer sur 3 de ces initiatives: 

Girl who code

Association fondée en 2002 par Reshma Saujani cherchant à changer la perception du grand public sur les programmeurs. Girl who code propose aux entreprises d’accueillir pendant 7 semaines des lycéennes afin de leur enseigner les bases du code. Goldman sachs, Uber et Microsoft font partie du programme. Plusieurs programmes de formation sont également organisés afin d’enseigner aux jeunes filles la robotique, le web design ou encore la programmation. 

L’objectif? Former 1 million de jeunes filles d’ici 2020. Apprendre aux femmes qu’elles peuvent choisir le courage plutôt que la perfection (TEDtalk de Reshma Saujani). 

Wild code School

Ecole numérique originaire d’Eure-et-Loir, fondée par Anna Stépanoff et Romain Coeur. Wild Code School propose une formation hybride destinée à former des développeurs web et mobile. Plus de 50% des élèves sont des femmes et l’école oeuvre pour la parité dans le monde du numérique depuis sa création. 

Pursuit code

Depuis 2014, ce programme intensif offre la possibilité aux jeunes de la ville de New York de bénéficier d’une formation leur ouvrant les portes du monde de la Tech. Étalée sur 4 ans, Pursuit code permet à des jeunes actifs de changer de voie. Les femmes particulièrement touchées par la précarité sont nombreuses à avoir rejoint ce programme depuis sa création. 

 

Favoriser la visibilité des femmes dans la Tech grâce à des associations

De nombreuses associations ont vu le jour ces dernières années avec pour mission principales de soutenir les femmes dans le monde impitoyable de la Tech. Leur but concret? Leur offrir plus de visibilité. 

Girls in tech

Cette association internationale dédiée à l’engagement des femmes dans la Tech a été fondée en 2007 par Adriana Gascoigne à San Francisco. Depuis, l’organisation a lancé de nombreux programmes afin d’augmenter la visibilité et présence des femmes dans la Tech.

Starther 

Fondée en 2010 par Roxanne Varza et Mounia Rkha reposant sur un objectif simple: donner de la visibilité aux femmes dans la Tech et susciter l’intérêt des jeunes filles pour ces métiers. Aujourd’hui plus de 30 000 personnes sont rassemblées autour de cette communauté. 

ELLES BOUGENT

Née en 2006, cette association voit le jour suite à une demande forte de nombreux industriels français concernant l’augmentation des recrutements de femmes pour les métiers de l’informatique. Chaque année plus de 200 actions sont menées par l’association afin de faire naître des vocations et mettre en valeur les femmes au coeur de ce monde. 

 

Passez vous aussi à l’action

En tant que recruteur…

Et oui! Nous recruteurs sommes les premiers à pouvoir agir! 

Commencez par prendre conscience de vos préjugés pour pouvoir lutter contre eux. Nous vous conseillons, pour commencer, de faire le test Project Implicit créé par un groupe de recherche de l’université de Harvard. Ce dernier vous permettra de mesurer la portée de vos biais cognitifs et l’impact de ces derniers dans votre métier de recruteur. 

Les biais cognitifs ont un impact réel sur la discrimination hommes-femmes. L’étude Howard-Heidi montre clairement que les femmes ne peuvent pas être perçues comme sympathiques et compétentes. 

Mais identifier ses biais cognitifs n’est qu’un début. Il faut aussi changer le processus de recrutement, notamment en posant les même questions à tous les candidats et en respectant une matrice d’évaluation identique pour tous. 

Un réel travail sur le langage utilisé par l’entreprise est également un autre point d’amélioration possible. Depuis la rédaction des fiches de postes jusqu’à la présentation corporate, chaque mots compte et véhicule une sensation que les femmes sont plus ou moins les bienvenues. 

Chez Danitis, nous nous engageons, auprès de nos client(e)s et nos candidat(e)s à un respect de la parité dans chaque action que nous menons. 

 

En tant que manager…

La diversité des effectifs dépend également des managers et pas uniquement des recruteurs. On a observé que le turnover des femmes dans la Tech est beaucoup plus élevé que celui des hommes. 

Le rôle du manager est essentiel pour la création d’un environnement de travail qui permet et donne envie au femmes de rester. Une plus grande flexibilité des horaires de travail est un pilier pour la carrière des femmes aujourd’hui. En effet, cela leur permet de continuer leur parcours en prenant notamment de nouvelles responsabilités sans devoir choisir entre vie personnel et vie professionnelle. 

Éradiquer le harcèlement et promouvoir la parité est également l’une des mission du manager. On sait que 70% des cas de harcèlement ne sont pas portés à la connaissance de l’entreprise. C’est pourquoi en tant que manager il est essentiel d’être attentif(ve) et à l’écoute pour ne pas laisser s’installer un climat misogyne et de discrimination au sein de ses équipes. 

La visibilité des femmes est un autre problème récurrent dans le monde de la Tech. Leur tracer une voie vers l’estrade en les encourageant, en leur donnant plus d’espace permettra au fur et à mesure de créer un équilibre naturel paritaire. 

La parité passe par le changement des habitudes de chacun pour pouvoir être adopté collectivement et ne plus devenir une exception mais un ordre naturel. 

, , , , , , , , , , , , , , ,
Appel
Contact